Dernières nouvelles

La Chine règne sur la nutrition animale

Depuis 10 ans, la société américaine Alltech publie un baromètre mondial sur l’état de la nutrition animale. La production d’aliments a progressé de 5 % en Chine, qui reprend sa place de premier producteur mondial. La France occupe la troisième place en Europe, derrière l’Espagne et l’Allemagne.

Le baromètre Alltech estime que le tonnage mondial d’aliments pour animaux  a augmenté de 1%, à 1 187,7 millions de tonnes (Mt) d’aliments produits l’année dernière. La Chine a connu une croissance de 5% et a repris sa position de premier pays producteur d’aliments pour animaux, avec 240 Mt. Les États-Unis (215,9 Mt, + 1%), le Brésil (77,6 Mt, + 10%), l’Inde (39,3 Mt, -5%), le Mexique complètent les 10 premiers pays producteurs d’aliments pour animaux, y compris le tonnage et le pourcentage de croissance (37,9 Mt, + 4%), Espagne (34,8 Mt, 0%), Russie (31,3 Mt, + 3%), Japon (25,2 Mt, 0%), Allemagne (24,9 Mt, 0%) et Argentine (22,5 Mt, + 7%). Au total, ces pays représentent 63% de la production alimentaire mondiale et peuvent être considérés comme un indicateur des tendances générales de l’agriculture.

Les données mondiales, collectées dans plus de 140 pays et plus de 28 000 usines d’aliments pour animaux, répartissent la production d’aliments par espèce comme suit : poulets de chair 28%, porcs 24%, poules pondeuses 14%, vaches laitières 11%, vaches allaitantes 10%, autres espèces 7%, aquaculture 4% et les animaux domestiques 2%. La croissance des tonnages mondiaux s’explique par le dynamisme des poulets de chair, des filières porcines et aquacoles et la progression du petfood.

Lisez également

La demande d’aide caprine à remplir sur Telepac avant le 31 janvier

La date limite de dépôt des demandes d'aides caprine, ovines et aux petites ruminants est fixée au 31 janvier 2023. Depuis le 1er janvier 2023, le site Telepac est ouvert pour la télédéclaration des demandes d'aides animales.