Dernières nouvelles

Au sommaire de notre magazine

Élevages Caprins Magazine de janvier-février-mars 2023 (n° 18) est bouclé.

L’édito de cette édition revient sur le projet de réforme du régime des retraite et ses conséquences sur le monde agricole.  Avec Euro Dairy Ex-Press, retour sur la loi Egalim 2 qui  n’est « pas adaptée » aux producteurs fermiers. Le prix du lait de chèvre est au plus haut en Espagne, pour autant les éleveurs arrêtent la production, la sécheresse de 2022 fait des dégâts.  En Tableaux de bord, le prix du lait de chèvre dépasse les 1000 € / 1000 l. La Revue de presse revient sur le manque de vétérinaire. 

Avec l’Enquête, plein feux sur les dernières tendances en nutrition à travers le cabinet Vision Lait et Cap protéines. Nutrition toujours à travers un reportage en Indre-et-Loire où les éleveurs se sont donné les moyens de produire des fourrages de qualité. 

Côté Santé, la rédaction revient sur l’Arthrite encéphalite virale caprine, un enjeu économique clair, sur la fièvre Q et le microcoque de Morel.                                

Côté Génétique, l’offre en paillettes sexées reste stable en 2023.  Retour sur la publication du nouvel annuaire des éleveurs adhérents à Capgènes. Un article technique revient sur la nécessité de contrôler le poids des primipares pour gagner en fertilité. 

Côté Équipement, une sélection de nouveautés chez les tractoristes et les fabricants de remorques autochargeuses.

Côté Gestion, place à un reportage dans le Maine-et-Loire sur le thème de la transmission et de l’installation. Retour également sur la lactation longue, une « fausse bonne idée » ?

 

 

 

Lisez également

14 % du lait de chèvre est valorisé via une AOP

En 2022, les volumes commercialisés en produits laitiers AOP(1) ont atteint 253 134 tonnes. Ils enregistrent une légère baisse par rapport à 2021 (- 2 %). Le chiffre d’affaires correspondant est estimé à 2,5 milliards d’euros. Au total, 14 277 producteurs laitiers sont engagés dans une ou plusieurs démarches AOP.