Dernières nouvelles

+ 33 €/1000 l

Le prix du lait a progressé en fin d’année 2021.

« La bonne maîtrise des lactations longues et le démarrage, plutôt encourageant, des lactations des troupeaux désaisonnés devraient permettre de voir la collecte française progresser encore au dernier trimestre », prévoit l’Institut de l’élevage (Idele). « Les importations de lait ne devraient pas remonter aux niveaux d’avant la crise sanitaire. Les transformateurs privilégient désormais la ressource laitière française, considérant de plus en plus le lait importé comme une variable d’ajustement de l’approvisionnement. »

Le prix moyen du lait de chèvre standard (35/30) s’est établi à 708 €/1 000 l au 3e trimestre 2021, en hausse de 10 € sur un an (+ 1,5 %). L’amélioration des taux butyreux (+ 0,5 g/l) et protéique (+ 0,4 g/l) a porté le prix réel à 748 €/1000 l (+ 25 € ou + 3,5 %), selon l’Idele. À la fin novembre, il atteignait même 926 €/1000 l (+ 33 € sur un an), selon le ministère de l’agriculture.

En parallèle, « la hausse des prix des charges en élevage caprin, amorcée fin 2020, s’est poursuivie au 3e trimestre », constate l’Idele. « L’Ipampa(1) s’est apprécié de 10,5 %, essentiellement impulsé par la flambée du prix de l’aliment acheté (+ 12,6 %) ».

Lisez également

Lutter contre les effets du stress thermique

Altilis Nutrition Animale, spécialiste des matières premières, propose des solutions contribuant à éviter les impacts négatifs du stress thermique.