Dernières nouvelles

Trois vidéos pour réussir son ensilage

Alors que débutent les chantiers 2021, Arvalis rappelle que « les bons réglages de l’ensileuse contribuent aussi à la qualité du fourrage ».

« La bonne valorisation du maïs fourrage par les animaux dépend de plusieurs critères : composition de la plante, stade de récolte, conservation en silo », rappelle l’Institut du végétal (Arvalis). « D’autres paramètres se jouent le jour de la récolte et dépendent des réglages de l’ensileuse : la longueur de coupe et l’éclatement des grains. »

Voir la vidéo (3’13) : « Les bons réglages de l’ensileuse »

« La finesse de hachage, ou longueur de coupe, a un impact sur le tassage du silo et sur l’ingestion par les animaux. L’objectif est un rendu auge de 8-10 mm, en prenant en compte l’agressivité des systèmes de reprise de l’ensilage et de préparation de la ration. Sur des maïs secs, à plus de 37-38%MS, il faut viser une longueur théorique maxi de 10-12 mm, pour faciliter le tassage du silo et la bonne conservation. »

Voir la vidéo (2’37) : « Comment vérifier la longueur de coupe ? »

« Le bon éclatement des grains permet de s’assurer de leur digestion complète par les animaux. L’objectif est que tous les grains soient touchés, avec au moins les trois quarts éclatés en 4 parties. Plus la maturité des grains est avancée, avec une forte proportion d’amidon vitreux, plus ils devront être éclatés. »

Voir la vidéo (1’50) : « Comment vérifier l’éclatement des grains ? »

BC

 

Lisez également

Lutter contre les effets du stress thermique

Altilis Nutrition Animale, spécialiste des matières premières, propose des solutions contribuant à éviter les impacts négatifs du stress thermique.