Dernières nouvelles

Les ensilages débuteraient d’ici un mois

Selon Arvalis, « la situation se présente mieux que l’an dernier ».

« Le début de la campagne a été marqué par des températures très excédentaires jusqu’à fin mai. Même si le mois de juin, nettement plus frais, a atténué la tendance, les cultures restent en avance », estime l’Institut du végétal (Arvalis). « En moyenne, les maïs vont fleurir entre 3 et 10 jours plus tôt que l’an dernier. Cette avance est plus marquée en Pays de la Loire, Centre, Bourgogne Franche-Comté et Rhône-Alpes. » Des récoltes sont d’ailleurs « prévues avant le 25 août en Pays de la Loire et en Rhône-Alpes » (voir carte).

« Au début de la période de forte sensibilité du maïs au stress hydrique, dans la plupart des régions la situation se présente mieux que l’an dernier, grâce aux pluies enregistrées en juin », estime encore Arvalis, qui rappelle que « la plage optimale de récolte des maïs fourrage se situe entre 31 et 35 % de matière sèche plante entière. »

BC

A lire également :

La production d’herbe déficitaire dans le nord-est (ministère de l’agriculture, 30 juin 2020)

Pluviométrie et température excédentaires en juin (ministère de l’agriculture, 9 juillet 2020)

 

Lisez également

Cap sur l’énergie fermière

Jéröme Clochard, éleveur caprin et Aurélien Bérardengo, éleveur bovin et ovin, se sont associés dans un projet de méthanisation agricole. Leur unité va transformer 11 000 tonnes de fumiers caprins et bovins, de déchets verts et de Cive(1). Le biogaz produit est injecté dans le réseau. L’unité est opérationnelle.