Dernières nouvelles

La vente de fromages bio en progression

L’évolution de la structure des ventes explique en partie la hausse du prix moyen des fromages de chèvre. Ceux commercialisés sous MDD(1), moins bien valorisés, sont en perte de vitesse depuis 2015. Sur les cinq premiers mois de l’année, « les volumes vendus ont encore reculé de près de 3,1 % d’une année sur l’autre, tombant à 44 % de part de marché, contre près de 51 % en 2015. À l’inverse, les ventes de fromages sous marques nationales (MN : Soignon, Président, Saint-Loup, Chavroux…) ont bondi de près de 6,7 % et ont pesé pour près de 44 % des ventes, à jeu égal avec les MDD. Les MDD pâtissent d’une moins bonne image de qualité auprès des consommateurs, qui se sont tournés progressivement vers les MN. D’autant plus que le différentiel de prix entre MN et MDD s’est encore réduit : le prix des fromages sous MN s’est effrité de – 0,9%, à 11,03 €/kg, alors que celui des MDD a bondi de 3,2 %, à 10,74 €/kg. Les autres marques,  représentant environ 9 % des ventes, ont également reflué (- 2,8 %), mais la baisse des volumes a été compensée par la hausse de 3,1% du prix. Composés d’AOP ou encore de marques régionales, ces fromages sont positionnés sur un segment haut de gamme avec un prix moyen de 20,3 €/kg. »

L’Institut de l’élevage relève enfin « la progression de près de 32 % des ventes de fromages de chèvre bio, qui représentent ainsi 2 % des volumes commercialisés en libre-service pour un prix moyen de vente de 17 €/kg. »

 

(1)    marques de distributeurs 

 

Lisez également

Lutter contre les effets du stress thermique

Altilis Nutrition Animale, spécialiste des matières premières, propose des solutions contribuant à éviter les impacts négatifs du stress thermique.