Dernières nouvelles

Quand les éleveurs parlent de leurs animaux

A l’heure de l’« agribashing », la Confédération paysanne publie un livre sur l’élevage qui se veut apaisant pour renouer le dialogue avec la société.

Lorsque l’on évoque les relations entre l’homme et l’animal ou le bien-être animal, les apports scientifiques et philosophiques volent parfois la vedette aux éleveurs eux-mêmes. Certaines organisations non gouvernementales (ONG) aussi. C’est pour leur rendre la parole que la Confédération paysanne a publié, le 21 janvier, « Paroles paysannes sur les relations Humain-Animal ».

Au-delà des témoignages directs de 45 éleveurs ou éleveuses évoquant leur métier, leur savoir-faire ou leur vision de la nature, ce livre entend également « défaire un certain nombre d’idées reçues » : l’élevage serait forcément « polluant », la domestication une « exploitation » des animaux, le végétal plus « vertueux »… Il permet enfin à la Confédération paysanne de rappeler ses positions syndicales.

A téléchargerParoles paysannes sur les relations Humain-Animal (Confédération paysanne, 21 janvier 2019)

A lire également : « Ensemble, arrêtons l’agribashing » (15 janvier 2019)

Lisez également

Cap sur l’énergie fermière

Jéröme Clochard, éleveur caprin et Aurélien Bérardengo, éleveur bovin et ovin, se sont associés dans un projet de méthanisation agricole. Leur unité va transformer 11 000 tonnes de fumiers caprins et bovins, de déchets verts et de Cive(1). Le biogaz produit est injecté dans le réseau. L’unité est opérationnelle.