Dernières nouvelles

Les premiers ensilages attendus avant le 21 août

Les dates prévisionnelles de récolte du maïs ensilage sont avancées de 5 à 7 jours en moyenne. Dans les zones victimes de stress hydrique sévère, les premiers chantiers pourraient même démarrer à la fin juillet ou au début août.

L’Institut du végétal (Arvalis) a diffusé, le 26 juillet, la deuxième carte des dates prévisionnelles de début des récoltes des maïs fourrage en 2019. Après celle diffusée il y a 10 jours, elle ajuste, par région, la période possible de début des chantiers de récolte « pour un scénario climatique à venir chaud et montre que la maturité s’est encore accélérée sous l’effet du stress hydrique et des températures élevées ».

Arvalis avertit que « les modèles de prévision de stade prennent mal en considération le stress hydrique. Dans les situations les plus difficiles, les chantiers d’ensilage devront commencer plus tôt » que les dates indiquées sur la carte ci-dessus. « Par rapport à la précédente, cette carte prend en compte les températures relevées depuis le 12 juillet. Pour la plupart des régions, les périodes de début de chantier proposées sont avancées de 5 à 7 jours. En conditions d’alimentation en eau proches de la normale, les premières récoltes auront lieu avant le 15-20 août. Dans les situations les plus stressées, et si le temps sec persiste, les premiers chantiers devront démarrer dès fin juillet-début août. »

16,7 Mt de maïs-fourrage en 2019 ?

Le ministère de l’agriculture a diffusé, le 6 août, ses prévisions de récoltes 2019 pour les grandes cultures. La production de maïs-fourrage est attendue en diminution de 2,8% à 16,7 millions de tonnes, étant entendu que « la répartition entre grain et fourrage est provisoire à ce stade de la campagne ».

BC

Lisez également

Cap sur l’énergie fermière

Jéröme Clochard, éleveur caprin et Aurélien Bérardengo, éleveur bovin et ovin, se sont associés dans un projet de méthanisation agricole. Leur unité va transformer 11 000 tonnes de fumiers caprins et bovins, de déchets verts et de Cive(1). Le biogaz produit est injecté dans le réseau. L’unité est opérationnelle.