Dernières nouvelles

Les coopératives laitières au banc d’essai

Les éleveurs adhérents des coopératives laitières affichent une satisfaction en demi-teinte vis-à-vis de celles-ci, montre une enquête de Coop de France métiers du lait.

Coop de France Métiers du Lait (ex-FNCL) a dévoilé, le 12 avril dernier, une enquête ADquation (1) axée sur la relation que les associés-coopérateurs entretiennent avec leur coopérative. Son président, Damien Lacombe commente ainsi les réponses obtenues : « Le modèle coopératif fonctionne mais nous devons mieux le valoriser, continuer nos efforts pour accompagner nos adhérents et les inciter à participer davantage aux réunions. Nous allons travailler sur des plans d’actions pour améliorer la pédagogie, la communication et la transparence. Enfin, nous avons évidemment à créer toujours plus de valeur sur les marchés et mieux expliquer les mécanismes de partage des résultats : sans surprise au regard du contexte, l’amélioration de la rémunération est la priorité pour 43 % de nos adhérents. »

Les résultats de l’enquête

– 67 % des éleveurs interrogés se disent personnellement attachés au système coopératif ;

– 73 % d’entre eux considèrent que, en France, les coopératives laitières sont des acteurs majeurs dans la vie des territoires ;

– 58 % considèrent que le système coopératif est le plus adapté pour défendre leurs intérêts ;

– 58 % ont confiance dans leur laiterie ;

– 64 % sont satisfaits de leur relationnel avec la coopérative ;

– 54 % sont satisfaits de l’accompagnement technique des éleveurs ;

– 48 % sont satisfaits de l’accompagnement des jeunes qui s’installent (59 % chez les moins de 45 ans) ;

– 45 % disent participer régulièrement aux assemblées générales et 25 % participent toujours aux réunions de producteurs auxquelles ils sont conviés ;

– 58 % considèrent qu’il est facile d’exprimer son point de vue auprès de la laiterie ;

– 55 % considèrent qu’ils sont bien représentés par les administrateurs, proportion qui passe à 65% pour ceux qui participent aux assemblées générales et aux réunions de producteurs.

(1) Enquête menée par le cabinet ADquation : entretiens téléphoniques réalisés auprès d’un panel représentatif de 301 associés-coopérateurs laitiers, répartis dans toute la France, du 6 au 16 mars 2018.

Lisez également

La demande d’aide caprine à remplir sur Telepac avant le 31 janvier

La date limite de dépôt des demandes d'aides caprine, ovines et aux petites ruminants est fixée au 31 janvier 2023. Depuis le 1er janvier 2023, le site Telepac est ouvert pour la télédéclaration des demandes d'aides animales.