Dernières nouvelles

Des éleveurs plus productifs et mieux rémunérés !

Les livreurs de lait de chèvre de la zone Poitou-Charentes enregistrent une forte progression de leur production en 2018. Leur revenu suit la même tendance. La marge nette par UMO(1) de l’atelier lait dépasse ainsi les 54 000 €. L’année 2018 est un bon cru sur le plan technique et économique. La hausse des charges constitue le seul bémol à signaler.

En 2018, dans les exploitations suivies par Chevryplan, la production moyenne par chèvre a atteint 1 047 litres, en progression de 30 litres par rapport à 2017. 

La taille des ateliers laitiers du groupe Chevryplan progresse encore pour dépasser 537 000 litres. Chaque année, la Sica Alicoop présente le bilan d’un groupe d’éleveurs suivis par Chevryplan, un outil de gestion technico-économique développé par la firme-services Inzo. Cet échantillon donne une image fidèle de la situation économique des élevages caprins de la zone Poitou-Charentes. L’année 2018 est à classer dans les bons, voire très bons crus, de l’histoire de la filière caprine. En 2019, le prix du lait reste porteur et ces bons résultats devraient se confirmer. Un signe de cette bonne santé ? La marge nette par UMO totale, correspondant peu ou prou au revenu avant impôt, atteint 54 472 €. « C’est la première année que nous présentons cette donnée, souligne Julie Allegre en charge de ce dossier chez Alicoop. Précisons qu’elle ne concerne qu’une partie de notre échantillon Chevryplan, à savoir 13 élevages sur les 19 au total. Je constate que depuis la mise en place de cet outil de gestion, la marge brute par UMO et la marge brute totale de l’échantillon n’ont jamais été aussi élevées ». Au final, le gain de marge brute par UMO a progressé de 10 000 € depuis 2017 !

Un gain de productivité

Les éleveurs caprins ayant opté pour le Chevryplan enregistrent un gain important de productivité. En premier lieu, soulignons le revenu laitier qui culmine à 698 €/ 1 000 litres, soit 2 € de mieux qu’en 2017. Ajoutons également que la proportion de lait produite d’octobre à décembre (au meilleur prix) est restée stable à 23 %. La crise de 2011-2012 et ses 578 € / 1 000 litres sont bien loin. Les éleveurs de cet échantillon livrent aux principaux collecteurs, à savoir Terra Lacta, Eurial, CLS ou encore Lactalis.

En 2018, la production moyenne par chèvre a atteint 1 047 litres, en progression de 30 litres par rapport à 2017. Le cheptel le plus performant se distingue par une production moyenne de 1 325 l / chèvre ! Au total, le produit chèvre (lait + vente de reproducteurs et chevreaux) atteint 772 € en 2018 et les charges 384 € par chèvre. La marge brute est donc de 387 € / chèvre (370 €/1 000 l). Au final, les éleveurs ont dégagé un supplément de marge brute de 12 € / chèvre. La marge brute totale de l’atelier a donc atteint 198 879 €. Ramenée à l’UMO, cette marge brute dépasse légèrement les 101 000 €.

En se penchant sur les charges des membres de l’échantillon, fort est de constater la forte proportion des cotisations MSA, s’expliquant par la part de main-d’œuvre salariale. 

E.L.D.

 

Évolution des performances technico-économiques des élevages caprins suivis par le Chevryplan

2008  2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Production laitière totale (en L) 311797  352026 346679 379016  396773  379344  411361  411205 430027 474733  537022
TB moyen  37,7  37,4  37,7  36,6  38  37,8  37,5  38,1  38,4  37,9  37,8
TP moyen (g/L) 32,1  32,3  32,8  32,8  33,8  33,7  33,8  34  34,2  34,4  34,3
Recette 

en €/ 1000 l

601  621  602  578  578  629  671  682  688  696  698

Source Alicoop

 

Évolution des performances économiques des élevages caprins suivis par le Chevryplan

2014 2015 2016 2017 2018
Produit/chèvre (€/chèvre)  666  696  750  737  775
Charges/chèvre (€/chèvre)  344 345 367  363  384
Rapport charges/produit (en %) 51 50  49  49 50
Marge brute totale (en €)  145 222  151 752 162 790 174 835  198 879
Marge brute aux 1000 litres (en € : 1000 L)  350 363  375  368  370
Marge brute/chèvre (en €/ch)  322  353  384 375  387 
Marge brute/UMO totale caprine  90 564  93 125 101 035
Marge nette/UMO totale caprine (13 éleveurs) (en €/UMO) 54 472

Les élevages de Chevryplan

Le groupe d’exploitations caprines suivi par Alicoop inclut 19 élevages, pour une moyenne de 514 chèvres par exploitation. Notons que la taille des cheptels continue à progresser. Ces exploitations se situent exclusivement dans les départements des Deux-Sèvres et de la Haute-Vienne et élèvent majoritairement des Saanen. Leur atelier laitier s’appuie sur deux unités de main-d’œuvre dont un peu moins de la moitié (0,9 UMO) est salariée. Ces éleveurs alimentent en majorité leur cheptel avec une ration sèche (paille + Verdi Cub). En 2018, la ration type des élevages Chevryplan comprend 856 kg de MS/chèvre d’aliments composés, 33 kg de MS d’aliments simples et 223 kg de MS de fourrages. Le groupe Chevryplan Alicoop se caractérise également par une très forte productivité de la main-d’œuvre qui atteint 273 125 litres/UMO, soit près du double de la moyenne de l’échantillon Inosys suivi par l’Institut de l’élevage.

 

(1) unité de main-d’œuvre

 

Lisez également

Lutter contre les effets du stress thermique

Altilis Nutrition Animale, spécialiste des matières premières, propose des solutions contribuant à éviter les impacts négatifs du stress thermique.