Dernières nouvelles

L’intérêt des extraits de plantes démontré

C’est un essai rigoureux et intéressant qu’ont mené la Ferme du Pradel et la firme services Idena sur le Valkalor. Association d’extraits botaniques et d’actifs naturels sélectionnés, celui-ci permet de produire plus de lait et de matière grasse. Les résultats expérimentaux sont particulièrement significatifs sur les multipares.

À LA FERME DU PADEL, LES CHÈVRES PRODUISENT PLUS DE 1 000 LITRES DE LAIT, TOUT EN RESPECTANT LE CAHIER DES CHARGES DE L’AOP PICODON.


La Ferme du Pradel a étudié les effets du Valkalor sur la production laitière et sur la fromageabilité du lait au sein de son troupeau. Ce mélange d’extraits de plantes et d’huile essentielle a été associé à un concentré de production contenant 22 % de protéines. Pour les besoins de l’essai, des lots homogènes ont été constitués : deux lots de chèvres ont reçu la ration témoin de la Ferme du Pradel, alors que deux autres lots ont bénéficié du Valkalor incorporé au concentré de production. Pour le reste, les rations distribuées ont été identiques pour les quatre lots. Les animaux ont bénéficié d’un temps de pâturage identique et d’un accès aux mêmes parcelles. Le contrôle laitier a permis de mesurer les quantités de lait produites par chèvre ainsi que les taux. Le personnel de la station a également pris en compte les notes d’état corporel (NEC) et le poids des chèvres. Parallèlement, un suivi de la fromageabilité a été effectué ainsi qu’un test de dégustation sur les Picodons : ceux produits à partir du lait issu des lots témoin, ainsi que ceux provenant des lots Valkalor. Au niveau de la production, et si l’on prend en compte l’ensemble des animaux, la différence n’est pas statistiquement représentative. Mais, si l’on ne garde que les multipares, le delta est significatif : + 5 % en faveur des laitières bénéficiant du Valkalor. Pour ce qui est de la production de matière grasse, le Valkalor a permis un gain de 1 g de TB sur l’ensemble des animaux participant à l’étude. Ce résultat est incontestable sur le plan statistique. Pour le TP, il existe des différences mais elles ne sont pas significatives. « Comme nous transformons le lait, nous notons la production quotidienne de chaque lot et nous avons constaté que les chèvres des lots Valkalor ont produit au total 282 litres de lait de plus sur la période de l’essai (79  jours) soit 2,1 % de production en plus », souligne Claire Boyer, chef de Projet à la Ferme du Pradel.

Sur le plan de la transformation, le lait issu des Lots Valkalor se distingue par un meilleur rendement fromager. Avec 100 kg de lait issu des chèvres ayant bénéficié du mélange d’extraits de plantes et d’huile essentielle, la Ferme du Pradel a produit 23,88 kg de Picodon contre 23,22 kg pour les lots témoins. Sur le plan gustatif, aucune différence n’a été constatée par la quinzaine de personnes ayant participé à un test de dégustation à l’aveugle.  

 

SYNTHÈSE DE L’ESSAI DE LA FERME DU PRADEL

Moyenne des 10 contrôles laitiersProduction laitière (en KG/Chèvre/jour)TB
En g / kg
TP
En g/kg
Lait standard
(en KG/Chèvre/jour)
Lot témoin3,9236,5732,794,05
Lot Valkalor4,1337,6532,864,34
Multipares témoin4,1336,4332,994,27
Multipares Valakalor4,4137,3433,124,63

EN CHIFFRES…

LA FERME DU PRADEL (ARDÈCHE) 

L’agrandissement des bâtiments en 2019 a permis d’augmenter la taille du cheptel, qui est ainsi passé de 105 à 228 Alpines en 2021. Les laitières sont réparties en quatre lots expérimentaux de 48 chèvres et 1 lot de 36 destiné à la pédagogie. Le taux de renouvellement atteint 25 %. L’insémination est à l’origine de 40 % des mises bas, le taux de réussite à la première insémination culminant à 60 %.

Depuis 2021, la conduite d’élevage a été modifiée pour laisser place à des lactations longues dont le nombre devrait atteindre 72 en 2022. La fromagerie de la Ferme du Pradel transforme en moyenne 500 litres de lait par jour en fromage AOP Picodon (soit 150 000 l/an ). Le reste du lait est collecté par une coopérative. En 2021, la production moyenne par chèvre a atteint 1 040 litres (contrôle laitier), avec un TB(1) de 39,3 g/l et un TP(2) de 34,5. Une moyenne élevée au regard de l’alimentation qui donne une large place au pâturage et qui plafonne la quantité de concentrés à 300 kg/chèvre/an (cf cahier des charges AOP Picodon). La SAU(3) de l’exploitation atteint 41 ha, dont 31 ha sont labourables. La Ferme du Pradel cultive des prairies multi-espèces, de la luzerne et du ray-grass. Le foin de luzerne est acheté dans la Drôme. L’exploitation dépend du lycée agricole Olivier de Serres d’Aubenas, qui assure sa cogestion en partenariat avec la Fnec, l’Idele, la chambre d’agriculture régionale Auvergne-Rhône-Alpes au sein de l’association Cap Pradel. 

  1. TB : taux butyreux
  2. TP : taux protéique
  3. SAU : surface agricole utile

 

IDENA / Valkalor : plus d’efficacité ruminale

Née en 1995, Idena, firme-services basée près de Nantes, a toujours placé la nutrition-santé des ruminants au centre de sa philosophie nutritionnelle. Son ambition est d’accompagner la réduction de l’usage des antibiotiques dans les fermes grâce au développement de solutions alternatives efficaces. Pour les ruminants, l’entreprise a positionné le rumen au centre de ses préoccupations en cherchant à assurer son bon fonctionnement. Les additifs développés par Idena visent à donner un coup de pouce à telle ou telle flore ruminale pour encourager les bonnes fermentations, sources de performances et de santé. Valkalor est une association d’extraits botaniques et d’actifs naturels sélectionnés, qui optimise la production d’acide gras volatil dans le rumen des herbivores. Plusieurs essais en stations expérimentales et en universités apportent des preuves statistiques des effets bénéfiques du Valkalor sur les paramètres ruminaux : meilleur maintien du pH, moindre production d’acide lactique, plus d’acides gras volatiles (dont l’acide propionique). Valkalor permet de générer plus de lait et plus de matières grasses. Il contribue aussi à sécuriser les apports de glucides fermentescibles et à abaisser les coûts des formules. L’essai à la Ferme du Pradel est la première expérimentation d’envergure conduite sur un cheptel de chèvres laitières. 



 

Lisez également

Pac 2023 : la France peut mieux faire

La Commission européenne fait une première évaluation du Plan stratégique national 2023-2027 (PSN), autrement dit la déclinaison franco-française de la future Pac. D’ici à l’automne, Paris et Bruxelles vont désormais négocier les ajustements permettant au PSN français d’être agréé par l’UE.